SUIVEZ-NOUS :
S'identifier  |  Créer un compte

Liste d'instruments de musique chinois

Liste d'instruments de musique chinois

Il existe 3 types d'instrument de musique chinois : les instruments à corde, les instruments à vent et les instruments à percussion.

Liste des instruments

Duxianqin  独弦琴
Le Duxianqin est un instrument monocorde chinois. Il est constitué d'une caisse de résonnance, d'une corde, d'une calebasse et d'un manche utilisé pour changer les variations du son lorsque la corde est pincée avec un plectre. Il est apparu vers le XIIème ou le XIIIème siècle au Sud de la Chine et était utilisé par l'Ethnie Jing. Le Duxianqin est souvent utilisé en soliste ou pour accompagner des chants traditionnels.

Se 
Le Se est une ancienne cithare chinoise pincée. C'est un instrument à corde disposant de 50 à 25 cordes avec des ponts mobiles ayant une portée pouvant aller jusqu'à cinq octaves.

Konghou 箜篌
Le Konghou ou Kanhou est une harpe ancienne.

Liuqin 柳琴
La Liuqin est une mandoline chinoise à quatre cordes avec un corps en forme de poire. Elle est jouée avec un médiator. Historiquement, la liuqin était généralement faite de bois de saule, tandis que les professionnels utilisaient des versions construites avec du bois de santal rouge ou rose.

Yueqin 月琴
C'est un instrument chinois traditionnel à cordes pincées. Il s'agit d'un luth avec un corps rond creux qui lui donne le surnom de guitare lune. Il possède quatre cordes accordées par paires. Parfois, le corps de la Yueqin peut être de forme octogonale.

Qinqin 秦琴
Le Qinqin est une pincée chinoise luth. Il a été fabriqué avec un corps en bois, un cou mince frettes, et trois cordes. Son corps peut être rond, hexagonale, ou octogonale. Souvent, seules deux chaînes ont été utilisées, comme dans certains ensembles régionaux de soie et bambou.

Zheng
Le Zheng est une cithare dont le nombre de cordes varie de 12 à 16. La main gauche appuie sur les cordes pour faire varier la hauteur des notes, tandis que la main droite pince les cordes et est parfois munie d'ongles artificiels.

Suona 唢呐
La Suona est un hautbois chinois similaire à la zurna turque, dont il tire son nom. C'est un instrument sonore très fréquent dans le folklore chinois, particulièrement dans la province de Shandong. Surnommée « trompette chinoise », elle a intégré le folklore cubain suite à son importation par des immigrants chinois.

Guzheng 古箏
Il s'agit d'un instrument de la famille des cithares sur table. Il comporte en général 21 cordes placées chacune sur 21 ponts mobiles servant à accorder l'instrument. Le nombre de cordes varie : certains en ont plus d'une trentaine. La main droite pince les cordes avec des ongles artificiels tandis que la main gauche fait varier la hauteur des notes mais également le timbre.

Guqin 古琴
Actuellement, le Guqin à 21 cordes est le plus courant. Il est fabriqué avec du  bois d'ébène, de bois de corail ou de bois de rose, alors que la surface et la plaque de base sont fait d'abrasin. La tête est appelée yueshan et le sillet est fait de petites pièces d'os. Une poutre en croix inclinée, située dans la boîte de résonance, règle le ton. Chaque corde possède un ton, de sorte que lorsqu'on accorde le Guqin, la corde la plus basse est réglée au Sol ou au Do. Le musicien doit s'asseoir pour jouer de cet instrument et laisser un bon espace entre lui et le guqin.

Pipa 琵琶
C'est une sorte de luth à quatre cordes pincées jouissant d'une grande popularité. Il a un corps en forme de poire en bois avec un nombre variable de cases allant de 12 à 26. Un autre luth chinois à quatre cordes pincées est le liuqin, qui ressemble à une version plus petite du pipa. Il est l'un des instruments les plus populaires chinoises et a été joué pendant près de deux mille ans en Chine.

Ruan 
Le Ruan est un instrument chinois à cordes pincées. Il s'agit d'un luth avec un manche, un corps circulaire, et quatre cordes. Ses quatre cordes étaient autrefois en soie, mais depuis le 20e siècle, elles ont été fabriquées en acier. Le ruan moderne dispose de 24 frettes généralement faites d'ivoire ou en métal monté sur bois.

Sanxian 三弦
Le Sanxian est aussi une sorte de luth. Il possède trois cordes, un manche relativement long, et un cadre de bois ovale sur lequel est tendue une peau de bête, de serpent en général.

Qin
C'est un instrument très simple. Sur la caisse de résonance sont tendues sept cordes donnant les notes fondamentales de la gamme chinoise pentatonique : do-ré-fa-sol-la-do-ré

Erhu 二胡
C'est une sorte de violon chinois à deux cordes frottées par un archet dont le crin est coincé entre les deux cordes. Cela permet, selon l'inclinaison, de jouer l'une ou l'autre ou les deux à la fois. Sa caisse de résonance est hexagonale ou octogonale, la plupart du temps en bois d'environ 13 cm de long, ouverte et recouverte d'une peau de serpent ou de bois très fin. L'orifice avant est recouvert de peau de python et celui de l'arrière est laissé ouvert ou rempli de fenêtres sonores de différentes formes. Les fonctions de cette caisse de résonance sont d'amplifier les vibrations des cordes. Le manche de l'erhu mesure 81 cm de long et est fabriqué des mêmes matériaux que le tambour. A l'extrémité de la tige, la tête est recourbée et on y trouve les chevilles de réglage. Le musicien fait émettre des sons en touchant les cordes en différents points le long du cou de l'instrument. L'archet possède habituellement des cordes en soie ou en nylon. Il a 76 cm de long et est fabriqué de roseau que l'on courbe lors de la cuisson.  Il  joue souvent un rôle capital dans les orchestres nationaux. Dans les orchestres plus petits, on a habituellement 2 à 6 erhu, dans les plus grands, 10 à 12. En fait, il joue le même rôle que le violon dans les orchestres occidentaux. On l'appelle le prince des instruments de musique nationaux. Il a une tonalité douce, incomparable, raffinée et polyvalente.

Jinghu 京胡
C'est un violon à deux cordes très aiguës, frottées par un archet et destiné spécialement à l'Opéra de Pékin.

Banhu 板胡
Le banhu est un violon à deux cordes  frottées, dont la caisse de résonance est recouverte d'une fine planchette en bois et dont l'archet est particulièrement long, avec un visage de noix de coco résonateur et en bois, utilisé principalement dans le nord de la Chine.

Yangqin
Originaire d'occident, c'est un instrument de forme trapézoïdale, possédant des cordes d'acier sur lesquelles on frappe avec deux maillets légers en bambou.

Bangdi 梆笛
Le Bangdi est un instrument de musique important dans l'opéra chinois. On le trouve aussi comme instrument soliste au nord de la Chine. C'est une petite flûte de la famille du dizi qui possède une tessiture très aiguë de deux octaves plus quelques notes. C'est une flûte traversière courte en bambou à six trous.

Xun 
Instrument très ancien, proche de l'appeau, c'est un sifflet en argile, à cinq trous utilisé principalement pour les cérémonies.

Dizi 笛子
Il s'agit d'une flûte traversière en bambou qui compte parmi les instruments à vent les plus populaires en Chine. Le dizi possède un timbre typique provenant d'une membrane recouvrant un trou supplémentaire, non utilisé pour le doigté, et placé près de l'embouchure. Son corps est percé de douze trous : une embouchure décalée vers le centre, un trou recouvert d'une membrane faite généralement d'épiderme interne de roseau commun. Les extrémités de l'instrument sont protégées par des segments d'os ou de corne de buffle. De nombreux modèles sont gravés d'un poème dans leur partie supérieure et portent la signature de leur fabricant.Au cours du 20ème siècle est apparue une troisième catégorie de dizi, plus grave, souvent percé d'un septième trou permettant un accès plus aisé à certaines altérations répondant à l'influence de la musique occidentale sur le répertoire chinois. Le dizi est joué dans presque toutes les régions de la Chine, au nord et au sud, mais beaucoup plus populaire à l'est qu'à l'ouest. Au nord, la musique jouée au dizi est souvent énergétique et accentuée, tandis qu'au sud, la musique est douce.

Xiao 
C'est une flûte droite en bambou qui, elle, ne possède pas de trou recouvert d'une membrane.

Chiba
C'est un instrument à vent chinois qui présente cinq trous, dont un à l'arrière, accordés selon le système pentatonique, sans demi-tons. Il y en a qui ont une gamme pentatonique mineure en Ré : Ré, Fa, Sol, La, Do, Ré. Toutefois, l'instrumentiste peut jouer sur la puissance et la direction de son souffle ainsi que sur le degré d'obturation des trous pour modifier le son d'un ton complet. Certains facteurs modernes proposent aujourd'hui des Chiba à 7 trous permettant de jouer plus facilement une gamme diatonique mineure : Ré, Mi, Fa, Sol, La, Sib, Do, ré.

Sheng
C'est un instrument à anche libre appelé également orgue à bouche chinois que le Père Amiot, missionnaire en Chine, contribua à faire connaître au XVIIème siècle en Europe. Il inspira, au début du XIXème siècle, l'invention de l'harmonium, de l'harmonica puis de l'accordéon.

Bangu  板鼓
Il s'agit d'un petit tambour dont le rôle, au sein de l'orchestre, est de garder le tempo. C'est en quelque sorte le chef d'orchestre qui contrôle le déroulement du morceau.

Bianzhong  編鐘
Il s'agit d'un ensemble de cloches de bronze, suspendues à un cadre en bois, et jouées mélodiquement. Elles sont frappées  avec un maillet. C'est un instrument traditionnel de la musique chinoise, qui était utilisé dans les rituels et la musique de cour. Plusieurs ensembles de bianzhong ont été importés à la cour Coréenne durant la dynastie Song. Connu en Corée sous le nom de Pyeonjong, l'instrument est encore en usage pour la musique de cour Coréenne.

Gong
Il s'agit d'une percussion métallique dont il existe principalement deux variétés : les gongs suspendus et les gongs bols. Les gongs suspendus sont accrochés verticalement par une corde à un cadre en bois et frappés avec un bâton dont la taille est proportionnelle à la taille du gong. Les plus grands peuvent émettre un son très puissant. Les gongs bols ont, comme leur nom l'indique, une forme de bol et reposent sur un trépied. Ils peuvent être joués de différentes façons : avec les doigts ou avec un bâton, et sont principalement utilisés dans les temples, plus particulièrement dans le bouddhisme.

Pengling 碰铃
Il s'agit de deux clochettes entrechoquées, de petite taille, au son clair. Elles sont utilisées aussi bien dans un répertoire liturgique que profane.

Ban
C'est un instrument composé de deux plaquettes en bois reliées par une ficelle. Son rôle est principalement de marquer le tempo du morceau. Les percussions jouent un rôle primordial dans l'opéra chinois traditionnel. La partie qui leur est réservée est appelée Wu Chang, ce qui signifie littéralement scène martiale.

Gehu 革胡
C'est un instrument de musique chinois mis au point au 20ème siècle par le musicien Chinois Yang Yusen. Il s'agit d'une fusion des instruments de la famille huqin et du violoncelle.  Ses quatre cordes sont accordées exactement comme le violoncelle. Il y a aussi une contrebasse Gehu qui fonctionne comme une contrebasse classique, connue sous le nom de Diyingehu, Digehu ou Beigehu. À la fin du 20e siècle, il était devenu un instrument rare, même au sein de la Chine. Aujourd'hui, il est principalement utilisé à Hong Kong et à Taiwan.  

Erxian 二弦
L'Erxian est un instrument chinois à cordes frottées avec un archet. Il dispose de deux cordes est principalement utilisé dans la musique cantonaise, le plus souvent dans des ensembles de chambre.

Huluhu 葫芦胡
C'est également un instrument chinois à cordes frottées avec un archet. Il dispose de deux cordes, et sa caisse de résonance est faite à partir d'une gourde, avec une façade en bois mince.

Mangtong 芒筒
C'est un instrument à vent à anche libre, utilisé essentiellement par les ethnies Miao et Dong bien qu'il soit parfois utilisé dans la composition d'orchestres contemporains. L'instrument se ne disposant pas de trous pour les doigts, dispose d'un tuyau placé à l'intérieur d'un résonateur en bambou de plus grand diamètre. Le Mangtong existe en plusieurs tailles différentes, la plus grande taille pouvant atteindre jusqu'à deux mètres. Il ne produit qu'une seule note basse.

Paiban 拍板
Le paipan est un instrument sous forme de clapet fabriqué à partir de plusieurs morceaux plats de bois ou de bambou.

Yunluo 云锣
C'est un instrument traditionnel chinois musical fait avec un ensemble de petits gongs généralement dix accordés montés dans un cadre en bois, chaque timbre étant d'environ 9-12 cm de diamètre, et la hauteur de l'image est d'environ 52 cm.

Tanggu 堂鼓
Le Tanggu est un tambour traditionnel chinois du 19ème siècle. Il est de taille moyenne et en forme de tonneau, avec deux têtes faites de peau de bête, et se joue avec deux baguettes. Le Tanggu est généralement suspendu par quatre anneaux dans un support en bois. Sa peau est normalement faite de peau de buffle. La hauteur et la tonalité du son produit ne sont pas définis car cela dépend de la force et de quelle partie de la peau du tambour est frappé. 

Bangu 板鼓
C'est un tambour chinois sur cadre qui, lorsqu'il est frappé par un ou deux petits bâtons de bambou, crée un bruit sec essentiel à l'esthétisme de l'opéra chinois. Il est également utilisé dans de nombreux ensembles de musique de chambre chinois.

Yu 
Le Yu est un instrument à vent à anche libre utilisé dans l'ancienne Chine et fait avec de multiples tuyaux de bambous fixés sur un sommier de bambou, de bois ou calebasse. Chaque tube contient une anche libre également fait de bambou. L'instrument a souvent été utilisé dans les orchestres de cour de la Chine ancienne mais n'est plus utilisé aujourd'hui.

Bianqing 编磬
Le Bianqing est un ancien instrument de musique chinois composé d'un ensemble en forme de pierres plates « L » en guise de carillons. Les carillons sont suspendus dans un cadre en bois et frappés avec un maillet. Il s'agissait d'un instrument important dans les rituels et la musique de cour à l'Antiquité.

Muyu 木鱼
Le Muyu un instrument de percussion en bois connu également sous le nom de « poisson en bois ». Il est utilisé à l'origine par les prêtres Bouddhistes pour battre le rythme lorsqu'ils psalmodiaient les textes sacrés.

La Rédaction

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur vos réseaux sociaux !
google+ facebook twitter twitter plus weibo plus
Suivez nous sur Google+, Facebook (+40 000 fans).
Dernière modification le 03/06/2014