SUIVEZ-NOUS :
S'identifier  |  Créer un compte
PEKIN
5 à 14°C
Humidité : 35% - + villes
Euro en Yuan
1 EUR    =    7.85 RMB
0.13 EUR    =    1 RMB

Yangzi Jiang (fleuve Yangtsé)

   

carte du Yangtse

Le Yangzi Jiang  扬子江, Yang-tseu-Kiang, Yangtsé ou Chang Jiang 长江 (le « long fleuve »), autrefois fleuve Bleu, est le plus long fleuve d'Asie (6 380 km).

Avec un débit de 30 000 m³/seconde, le fleuve Bleu est le troisième plus long fleuve du monde après l'Amazone et le Nil. Il prend sa source au Tibet, à plus de 6 600 mètres, dans les monts Tanggula, dans un paysage extrême de glaciers et de terres enneigées, parsemé de moraines, balayé par des vents violents et dépourvu de toute végétation. Il est appelé en tibétain Bri chu (fleuve de la femelle du yak).

Il parcourt 6 380 km avant de rejoindre la mer de Chine orientale, au nord de Shanghai, la plus grande ville de Chine. Il serpente à travers les provinces du Qinghai, du Yunnan, du Sichuan, du Hubei, du Hunan, du Jiangxi, de l'Anhui et du Jiangsu et traverse les immenses agglomérations de Chongqing, Nankin et Shanghai.

Lors de son parcours, il reçoit les eaux de plus de 700 affluents et draîne un bassin hydrographique de 1,8 million de km², et chaque année il déverse près d'un milliard de mètres cubes d'eau dans la mer de Chine et charrie des milliers de tonnes de limon au large des côtes.

À sa naissance, il est appelé le fleuve Tuotuo, et dès les premiers affluents au-dessous de 5 000 m d'altitude, il est appelé fleuve Jinsha ou « sables dorés » et coule à vive allure vers le sud en délimitant une fontière naturelle entre le Tibet et la province chinoise du Sichuan ; son cours est alors parallèle à ceux des fleuves Mékong et Salouen. Au niveau de la ville de Dongchuan, il part brusquement vers le nord et serpente dans les monts Hengduanshuan au Yunnan, puis commence une inflexion vers l'est où il est rejoint par des importants affluents (Yalong, Min et Jialing) qui le transforme en un gigantesque cours d'eau boueux, tourbillonnant et chargés des déchets et rejets des 120 millions d'habitants et cultivateurs du bassin du Sichuan.

Avant d'être rejoint par le Jialing, il traverse l'immense agglomération de Chongqing, une des grande ville intérieur de la Chine avec ses 5 millions d'habitants, et qui détient aussi le record peu envieux des pluies acides pour toute l'Asie orientale, des nuages sulfureux surplombent en permanence les vallées abritées de ce grand centre industriel.

Après avoir été rejoint par le Jialing, le fleuve traverse les immenses gorges des étendues médianes du fleuve, appelées les Trois Gorges mais constituées de trois séries successives de gorges.

Les Trois Gorges offrent un spectacle extraordinaire qui attire de nombreux touristes et a permis le développement d'une véritable industrie touristique fructueuse avec de nombreux bateaux naviguant entre Chongqing et Yichang. Ces gorges offrent une atmosphère mystérieuse, lorsque la brume et les nuages de gouttelettes d'eau les emplissent et enveloppent les falaises et les pitons rocheux. Au moment des crues en été, le niveau de l'eau s'élève de plus de 100 mètres et la navigation devient alors très dangereuse et très risquée.

Le célèbre barrage des Trois Gorges (三峡大坝) à Yichang (宜昌) au Hubei se trouve sur ce fleuve. Il est situé à la limite de la région montagneuse du Haut Yangzi et de la plaine du Moyen Yangzi, en aval des Trois Gorges et en amont du barrage existant de Ghezouba, là où le fleuve a un débit de 14 300 m3/s.

Après les célèbres Trois Gorges, le fleuve continue sa course vers la côte, mais en s'élargissant et en s'apaisant, et traverse plusieurs grands lacs dont ceux de Poyang et de Dongtin. C'est dans cette partie que l'on peut commencer à trouver des dauphins d'eau douce (Lipotes vexillifer) en voie de disparition, des esturgeons, des spatules et des alligators de Chine (Alligator sinensis).

En approchant de la côte de la mer de Chine orientale, le fleuve serpente par ses « neuf méandres en forme d'intestin » avant de se déployer sur un vaste delta, occupé par des terres agricoles, des lacs, des étangs, d'innombrables îlots et des milliers d'hectares de roselières.

Pollution de l'eau

En mai 2006, des experts chinois ont publié des rapports alarmants sur l'état de la pollution du fleuve. L'approvisionnement en eau potable de Shanghai pourrait devenir problématique si aucune solution n'est trouvée. L'autre problème concerne le nombre d'espèces animales habitants le fleuve, passé de 126 au milieu des années 1980 à 52 en 2002.

Selon Lu Jianjian, professeur d'une université de l'Est de la Chine, 40% des déchets du pays sont déversés dans le fleuve, soit environ 25 milliards de tonnes chaque année. Le tiers de la pollution proviendrait des engrais chimiques, des pesticides et des rejets agricoles, le reste venant des villes, du secteur industriel et des bateaux.

320 millions d'habitants dans les régions rurales du pays n'ont pas accès à l'eau potable, de même que 400 villes souffrent d'une insuffisance d'approvisionnement en eau. Fin mai 2006, Zhou Shengxian, le directeur de l'administration d'état pour la protection de l'environnement, a appelé à bloquer tous les projets de construction qui porteront atteinte à l'environnement.

Yangtsé

La Rédaction

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur vos réseaux sociaux !
google+ facebook twitter twitter plus weibo plus
Suivez nous sur Google+, Facebook (+40 000 fans).
Dernière modification le 08/12/2012