Dragon chinois

   

Le dragon Chinois 龍 (long) est une créature fantastique. Longtemps un symbole puissant de pouvoir favorable dans le folklore et l'art chinois, c'est la personnification du concept du yang et associé avec le climat et l'eau comme celui qui apporte la pluie.

Légende de l'Empereur jaune

Dragon chinoisLa légende indique que c'est Huang Di (Empereur jaune) utilisa un serpent pour son blason. Chaque fois qu'il conquit une nouvelle tribu il ajoutait l'emblème de son ennemi au sien. Huang Di fut immortalisé en un dragon qui parait comme son blason. Ce qui explique pour le dragon chinois a le corp d'un serpent ; les écailles et la queue d'un poisson ; les bois d'un cerf ; la face d'un qilin (une créature mythique genre daim avec du feu partout sur son corp) ; et deux paires des serres des aigles ; et les yeux d'un démon. Ils volent dans le ciel au milieu des nuages. Presque toutes les images des dragons chinois les représentent jouant avec une perle de feu. On suppose que c'est cette dernière qui leur donne leur pouvoir et leur permet de monter au paradis.

Aussi, comme les Chinois considèrent Huang Di comme leur ancêtre, ils se réfèrent à eux même quelquefois comme “les descendants des dragons”.

Légende de la carpe

Une autre légende dit que les carpes capable de sauter au-dessus de la porte de dragon deviendront des dragons. Plusieurs chute d'eau et cascades en Chine sont considérées comme les endroits des portes de dragon. Cette légende est une allégorie de la conduite et des efforts pour surmonter les obstacles.

Les orteils de dragon

Les dragons impériaux chinois ont cinq orteils à chaque pied ; les dragons coréens et indonésiens en ont quatre et les japonais trois. Pour expliquer ce phénomène la légende chinoise précise que bien que les dragons sont chinois à l'origine le plus loin qu'ils allaient ils perdaient leurs orteils et pour expliquer qu'ils n'existent que dans ces pays s'ils avaient été plus loin ils n'auraient plus eu d'orteil. La légende japonaise est inverse que les dragons sont d'abord apparu là et qu'ils eurent plus d'orteils au fur et à mesure qu'ils s'éloignaient t que plus loin ils auraient eu trop de doigts pour marcher correctement. En Corée et en Indonésie les deux explications s'appliquent en fonction de la direction où voyage le dragon.

Une autre interpretation : en fonction de plusieurs sources les dragons chinois avaient quatre orteils - mais le dragon impérial en avait cinq. C'était une infraction majeure pour un autre que l'empereur d'utiliser le symbole du dragon à cinq serres.

Le nombre neuf

Le nombre neuf est considéré chanceux en Chine et les dragons chinois y sont souvent connectés. Par exemple un dragon chinois est normalement décrit en termes de neuf attributs et habituellement à 117 écailles - 81 (9x9) mâle et 36 (9x4) femelle.

Zodiaque chinois

Le dragon est l'un des 12 animaux du zodiaque chinois qui sont utilisés pour désigné l'année dans le calendrier chinois. Il est supposé que chaque animal est associé avec certains traits de la personnalité.

Symbole de l'empereur

An imperial robe from Qing DynastyLe dragon fut un symbole pour l'empereur dans plusieurs dynasties chinoises. Pendant la fin de la dynastie Qing le dragon fut même adopté comme le drapeau national. C'était une infraction punie de mort pour les manants (gens ordinaire) de porter des vétêments avec le symbole du dragon.

Le dragon est la manifestation de la puissance impériale, emblème de l'Empereur et symbole des fonctions royales. Il représente l'Empeuruer, tandis que le Phénix est symbole de l'impératice.

Contrôle des mers : Les dragons sont considérés comme ceux qui ordonnent sur les mers. Ils peuvent se montrer en tornade ou en typhons au-dessus de l'eau.

Maître des éléments

Les dragons gouvernent les mers et les océans. Ils peuvent se montrer en tornade ou en typhons. Gardiens des eaux, ils sont plutôt bienfaisants, mais ils peuvent être maladroits, se tromper de tâche, s'endormir, voire s'enivrer, et c'est alors la catastrophe : le fleuve déborde, la tempête ravage les côtes, ou bien, au contraire, les sources tarissent, la sécheresse menace. Il faut alors les rappeler à l'ordre, ou même les punir : si la pluie tarde trop malgré les prières, on sort la statue du dragon hors de son temple pour l'exposer au grand soleil : car il est bien connu que les Dragons n'aiment pas trop le soleil…

De nombreux dragons hantent le ciel de la Chine. Certains poursuivent inlassablement le Soleil et la Lune, provoquant les éclipses. (Il est intéressant de noter qu'astronomiquement, la tête et la queue de la constellation du dragon sont les nœuds de la lune, les points où ont lieu les éclipses). Un grand dragon de feu conditionne de ses humeurs la vie : il ouvre les yeux et c'est le jour, il les ferme et c'est la nuit. Son souffle provoque les tempêtes. Le tonnerre est une manifestation de sa colère, ou de ses combats avec d'autres dragons.

Ils jouent également un rôle essentiel dans l'agriculture et représentent le cycle de la végétation, figurés par l'hexagramme K'ien, principe du ciel et de la création, dont les 6 traits pleins représentent les 6 étapes de la manifestation de la vie végétale :

  • La première est le "dragon invisible", à l'image de la semence enterrée, le pouvoir de la création non encore exprimée.
  • La deuxième est le "dragon des champs", à l'image du germe qui croît, mais n'est pas encore visible.
  • La troisième se nomme "dragon visible", et symbolise le germe apparaissant hors de terre.
  • La quatrième est le "dragon bondissant" : la plante croît et donne ses fruits.
  • La cinquième est dite "dragon volant", à l'image des graines et pollen qui essaiment.
  • La sixième enfin est le "dragon planant", c'est l'esprit qui ordonne le tout, le roi-dragon céleste.

On retrouve cette association du dragon avec l'élément eau et le cycle végétal dans le festival des bateaux dragons, qui se déroule sur les lacs et cours d'eau de certaines provinces chinoises en souvenir du suicide en 290 avant J.-C. du poète Qu Yuan, désespéré de ce que ses talents ne soient pas reconnus par le roi. Cette cérémonie-souvenir est également liée au temps du repiquage des pousses vertes du riz, qui a lieu à la même époque, après les grandes pluies de printemps.

Neuf types classiques

  • Tianlong, le dragon céleste
  • Shenlong, le dragon spirituel
  • Futs-Lung, le dragon des trésors cachés
  • Dilong, le dragon souterrain
  • Yinglong (應龍), le dragon ailé
  • Qiulong (虯龍), le dragon cornu
  • Panlong (蟠龍), le dragon enroulé : habite les eaux
  • Huanglong (黃龍), le dragon jaune, qui émergea de la rivière Luo pour montrer à Fuxi les éléments de l'écriture roi dragon.

Le premier dragon chinois

Le plus ancien objet archéologique représentant un dragon a été découvert en 2005 dans une tombe nobiliaire de la zone palatiale de Erlitou (二里头) au Henan, site supposé de la capitale des Xia. Son âge a été estimé à 3700 ans ; il est composé de quelque 2000 pièces de turquoise. D'autres objets anciens en forme de dragon ont été retrouvés sur le territoire actuel de la Chine populaire, mais dans des régions excentrées.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur vos réseaux sociaux !
google+ facebook twitter twitter plus weibo plus
Suivez nous sur Google+, Facebook (+27 000 fans).
Dernière modification le 07/11/2013