S'identifier  |  Créer un compte

Calendrier chinois

Calendrier chinois

Le calendrier chinois, dont la forme s'est fixée à peu de chose près sous les Han, est un calendrier luni-solaire formé au cours de plusieurs siècles en combinant des observations diverses : mouvements de la lune, du soleil et de la planète Jupiter, longueur des ombres, durée relative des jours et des nuits, phénomènes agricoles. La tradition prétend qu'il fut créé par l'Empereur Jaune en -2697 du calendrier grégorien. Ce souverain mythique aurait également créé le cycle sexagésimal, le plus ancien système chinois de numérotation des années. Actuellement nous serions dans le 79e cycle.

Le calendrier grégorien fut officiellement adopté en 1912, mais du fait du maintien des habitudes populaires et de l'occupation du Nord de la Chine par les Seigneurs de la guerre, il fallut attendre le 1er janvier 1929 pour qu'il soit applicable sur toute l'étendue du pays. L'heure officielle choisie fut celle des premiers ports ouverts à l'Occident, sur la côte Est (120°de longitude Est) et non plus celle de Pékin.

Ce calendrier traditionnel n'est plus utilisé que pour déterminer les dates des fêtes traditionnelles ou religieuses comme le Nouvel An chinois (la Fête de Printemps) et la Fête de la mi-automne, ainsi que pour l'astrologie.

On lui donne plusieurs nom, le plus courant étant celui de « calendrier du fermier » (農曆 nónglì), par opposition au « calendrier civil » (公曆 gōnglì), ou « calendrier occidental » (西曆 xīlì).

Les populations non-Han avaient en général leur propre calendrier, encore utilisés par les minorités nationales de Chine populaire pour déterminer leurs jours de fête.

Origine du calendrier luni-solaire

L'association luni-solaire est ancienne, puisqu'on a retrouvé sur des écrits divinatoires de la dynastie Shang l'année de 12 mois lunaires avec un ou deux mois intercalaires. C'est à partir de 841 av JC, date où le roi Liwang des Zhou fut contraint de laisser le trône à son fils, que l'on a des indications calendériques précises. Le premier mois du calendrier Zhou commence toujours aux alentours du solstice d'hiver, et il n'y a pas de règle astronomique précise pour la place du mois intercalaire. D'autres systèmes existeront car les vassaux promulgueront parfois leur propre calendrier, particulièrement à partir des Royaumes combattants. Au début de cette période, en 484 av JC, débute l'emploi d'un système comparable au cycle métonique qui prévoit sept années embolismiques (contenant chacune un mois supplémentaire) réparties sur un cycle de 19 ans. En 256 av JC, le royaume de Qin fixe le solstice d'hiver au 11e mois. Qin fondera l'empire, et ce principe sera repris par les Han pour l'établissement d'un calendrier qui deviendra la référence principale jusqu'au XXe siècle : le calendrier du “Grand commencement” (Tàichū 太初), instauré en 104 av JC par l'empereur Wudi. Le solstice d'hiver tombe au 11e mois ; est considéré comme intercalaire le mois pendant lequel le soleil ne rentre pas dans un nouveau signe. En raison des difficultés de calcul astronomique, les mouvements du soleil et de la lune sont des moyennes, et non les mouvements réels. En 619, sous les Tang, la lune réelle remplacera la lune moyenne ; à partir de 1645, le calendrier Qing sera basé sur le soleil réel grâce au calcul par sinusoïdes introduit par le Jésuite Adam Schall.

A côté du calendrier principal, il existait de nombreux types de calendriers employés par différents spécialistes : astrologues, astronomes etc.

Quelques principes du calendrier luni-solaire

Les règles de base étaient déjà fixées par le calendrier Taichu des Han, mais la précision accrue des calculs de la position du soleil à partir de 1645 a quelque peu compliqué les règles concernant la détermination des mois intercalaires.

  1. Les mois sont des mois lunaires ; le premier jour de chaque mois commence à minuit le jour astronomique de la nouvelle lune. Ils portent comme nom leur numéro d'ordre (1 à 12).
  2. Chaque année a 12 mois ordinaires, et parfois (tous les 2 ou 3 ans en moyenne) un mois supplémentaire (闰月 rùnyuè), qui peut théoriquement s'intercaler après n'importe quel mois régulier, mais tombe en général entre le 2e et le 9e mois. Il a le même numéro que le mois ordinaire précédent, mais il est marqué comme intercalaire.
  3. S'il y a douze mois entre deux occurrences successives du onzième mois, l'un de ces douze mois doit être un mois intercalaire, et il est le premier de ces douze mois pendant lequel le soleil reste dans le même signe zodiacal.
  4. Les mois intercalaires sont placés de telle manière que le soleil entre toujours dans la constellation du Capricorne pendant le onzième mois ordinaire de l'année, qui fut jadis le premier et l'est resté pour l'astrologie. Le solstice d'hiver tombe donc toujours le 11e mois.
  5. L'heure officielle de la nouvelle lune astronomique et de l'entrée du soleil dans un signe zodiacal est l'heure locale de l'observatoire de la Montagne Pourpre (紫金山天文台 Zǐjīnshān Tiānwéntái) à Nanjing.

En suivant ce système, le Nouvel an tombe entre le 21 janvier et le 21 février (inclus). Ce calendrier satisfait aux exigences du calendrier agricole purement solaire (voir jieqi) vis à vis de la date du Nouvel An chinois, sauf en de très rares occasions ; ce sera le cas en 2033.

Pendant 96,6% des mois, le soleil entre dans un nouveau signe zodiacal. Cas d'une année simple sans mois intercalaire :

 

Nom du mois Longitude Signe du Zodiaque
1 正月 zhēngyuè 330° Poissons
2 二月 èryuè Bélier
3 三月 sānyuè 30° Taureau
4 四月 sìyuè 60° Gémeaux
5 五月 wǔyuè 90° Cancer
6 六月 liùyuè 120° Lion
7 七月 qīyuè 150° Vierge
8 八月 bāyuè 180° balance
9 九月 jiǔyuè 210° Scorpion
10 十月 shíyuè 240° Sagittaire
11 十一月 shíyīyuè 270° Capricorne
12 十二月 shí'èryuè 300° Verseau

 

Les calendriers chinois et grégorien sont souvent en synchronisation toutes les 19 années. La plupart des Chinois remarquent que leurs anniversaires chinois et occidental tombent souvent le même jour pour leur 19e, 38e[...] anniversaire.

Le calendrier agricole et les Jieqi

La course du soleil le long de l'écliptique fait l'objet depuis longtemps de l'attention des paysans. Elle constitue la base du calendrier agricole qui divise l'année en 24 périodes appelées alternativement jie (節) “nœud” et qi (氣) “souffle”. Elles sont nommées globalement jieqi (節氣). Chacune représente le déplacement du soleil de 15 degrés le long de l'écliptique, c'est à dire à peu près 15 jours. Ce système étant entièrement solaire, il présente une correspondance assez régulière avec le calendrier grégorien. Les périodes portent des noms évoquant les changements de la nature ou les activités agricoles du moment.

Bien que le calendrier agricole ne prenne pas directement en compte les mouvements de la lune, la vie des paysans était également rythmée par les fêtes traditionnelles, dont la date dépend, elle, du calendrier luni-solaire. Le repère pour le début de l'année était la période dite lichun, le Nouvel An chinois étant en principe le jour de la nouvelle lune qui tombe durant cette période ou en est le plus proche.

Dans la tradition populaire les mois avaient souvent des noms. L'un de ceux du premier mois, zhengyue (正月), "mois réglé", est encore utilisé ; dongyue (冬月) "'mois d'hiver" et layue (腊月), du nom d'un sacrifice, désignant respectivement les 11e et 12e mois dans le Nord de la Chine, ne sont plus employés, mais se retrouvent dans des proverbes et dans la littérature. Dans les régions aux productions agricoles abondantes, chaque mois portait le nom d'un fruit.

Tableau des Jieqi

Nom Chinois Occurrence dans le calendrier grégorien Signification littérale Remarque
立春 (lìchūn) 4 février ~ 18 février début du printemps  
雨水 (yǔshuǐ) 19 février ~ 4 mars pluie indique plus d'eau que de neige
驚蟄 (jīngzhé) 5 mars ~ 20 mars réveil des insectes indique que les animaux et les insectes se réveillent de l'hibernation
春分 (chūnfēn) 21 mars ~ 4 avril équinoxe de printemps  
清明 (qīngmíng) 5 avril ~ 19 avril clair et brillant le moment de s'occuper des tombes
穀雨 (gǔyǔ) 20 avril ~ 5 mai pluie pour le grain indique que la pluie aidera la croissance du grain
立夏 lìxià 6 mai ~ 20 mai début de l'été  
小滿 xiǎmǎn 21 mai ~ 5 juin petite rondeur indique la rondeur des grains
芒種 mángzhòng 6 juin ~ 20 juin grain en épi indique que les grains ont des épis (usage botanique)
夏至 xiàzhì 21 juin ~ 6 juillet Solstice d'été  
小暑 xiǎoshǔ 7 juillet ~ 22 juillet chaleur légère  
大暑 dàshǔ 23 juillet ~ 6 août chaleur principale  
立秋 lìqiū 7 août ~ 22 août début de l'automne  
處暑 chùshǔ 23 août ~ 7 septembre arrêt des chaleurs  
白露 báilù 8 septembre ~ 22 septembre rosée blanche l'humidité ambiante se condense en rosée blanche
秋分 qiūfēn 23 septembre ~ 7 octobre équinoxe d'automne  
寒露 hánlù 8 octobre ~ 22 octobre rosée froide  
霜降 shuāngjiàng 23 octobre ~ 6 novembre gel possible baisse de température et apparition de gel
立冬 lìdōng 7 novembre ~ 21 novembre début de l'hiver  
小雪 xiǎoxuě 22 novembre ~ 7 décembre neige faible  
大雪 dàxuě 7 décembre ~ 21 décembre neige importante  
冬至 dōngzhì 22 décembre ~ 5 janvier solstice d'hiver  
小寒 xiǎohán 6 janvier ~ 19 janvier froid faible  
大寒 dàhán 20 janvier ~ 3 février froid fort  

Les dates ci-dessus sont approximatives et peuvent varier légèrement d'une année à l'autre. La nouvelle année chinoise est le plus souvent le jour de la nouvelle lune le plus près de Lìchūn.

Chanson des Jieqi

Elle est utilisée pour simplifier la mémorisation des Jiéqì. 《節氣歌》 « Jiéqìgē »

春雨驚春清谷天 chūn yǔ jīng chūn qīng gǔtiān,
夏滿芒夏暑相連 xià mǎn máng xià shǔ xiānglián,
秋處露秋寒霜降 qiū chù lù qiū hán shuāng xiáng,
冬雪雪冬小大寒 dōng xuě xuě dōng xiǎo dà hán.

Numérotation des années

Il existe différents systèmes pour nommer les années. Le plus anciens, qui était utilisé essentiellement pour dénombrer les jours avant les Han, combine deux séries de signes : les 10 de tiges célestes (天干 tiāngān) et les 12 branches terrestres (地支 dìzhī). Chaque année est nommée par une paire tige-branche (干支 gānzhī). Les tiges célestes sont associées avec le Yin et le Yang (阴阳 yīnyáng) et les cinq éléments (五行 wǔxíng). Chaque branche est associée avec un animal.

Le grand cycle formé par la combinaison des deux cycles dure soixante ans (le plus petit commun multiple de 10 et 12) et se nomme en chinois jiǎzǐ (甲子), nom de la première année du cycle. « jiǎzǐ » est une métaphore pour signifier une vie complète ; au Japon où le système jiazi avait cours autrefois, l'anniversaire des soixante ans s'appelle kanreki, "complétion du calendrier".

Les mois, jours et heures peuvent aussi être indiqués en utilisant les tiges célestes et les branches terrestres, mais ils sont plus habituellement signalés en utilisant la numérotation chinoise. Ensemble les quatre tiges et les quatre branches forment les huit caractères (八字 bāzì) utilisé dans l'astrologie chinoise.

A côté de l'année du calendrier chinois luni-solaire, appelée nián (年), période qui relie deux Fêtes de printemps (Nouvel An chinois) consécutives, il existe une année solaire (歲 suì) qui s'étend d'un début du printemps (lichun 立春) au suivant (voir la section Jiéqì). Les dates des fêtes traditionnelles sont indiquées dans l'année luni-solaire. Certains astrologues soutiennent que le changement de jiazi, donc d'animal-signe, doit se fait au début de l'année solaire et non au Nouvel An chinois comme le veut l'habitude.

Ce cycle de 60 ans est insuffisant pour les références historiques. Pour les périodes féodale et impériale, les règnes, désignés en principe par le nom posthume des souverains (Nian Hao), ou les ères (division de règne), sont suivis du numéro de l'année. Par exemple 康熙壬寅 (kāngxī rényín) (1662) est la première 壬寅 (rényín) année du règne de 康熙 (kāngxī), qui fut d'ailleurs le seul empereur à régner plus de 60 ans.

Douze animaux

Ce sont, dans l'ordre, le rat, le boeuf, le tigre, le lapin, dragon, le serpent, le cheval, la chèvre, le singe, le coq, le chien et le cochon.

Il n'y a pas de différence entre être le premier Animal ou le dernier a être arrivé, car ce n'est pas un concours mais plutôt, une invitation à mieux se connaître et à mieux connaître les autres.

Il est important de préciser que cette Astrologie ne veut pas comparer des personnes à des Animaux et vice-versa.

En effet, cette Astrologie respecte trop les personnes pour les traiter de Cochon ou de Rat, comme pour les Egyptiens, l'Astrologie Asiatique se base sur quelques caractéristiques d'Animaux pour en faire des sortes de Divinités et non pas se moquer d'eux.

La légende raconte que le premier Bouddha invita tous les animaux au réveillon du Nouvel An afin de leurs communiquer ses Observations.

12 Animaux se rendirent à ce rendez-vous, d'abord arriva le passionné Rat ou Souris, puis le déterminé Bœuf ou Buffle , puis le courageux Tigre, puis le casanier Lievre ou Lapin ou Chat puis le fédérateur Dragon ou Lézard, puis le frivole Serpent, puis le libre Cheval, puis la dépensière Chèvre ou Bouc ou Mouton, puis l'acrobate Singe, puis, le franc Coq ou Phénix puis, le justicier Chien et puis le généreux Cochon ou Sanglier ou Ours ou Porc.

Pour les Animaux qui portent des noms différents, la cause en est que presque toute l'Asie adopta cette légende, chaque pays adaptant un Animal selon la faune de son pays respectif (Chine, Vietnam, Japon, etc...).

Bouddha leurs dit : " Pour vous remercier chacun d'entre vous d'être venu à ce réveillon, à partir de cette année, chacun d'entre vous recevra les faveurs non pas de l'année en cours de son Animal mais de l'Année Favorable des Animaux Compatibles de son triangle et chaque Année selon l'Animal aura les caractéristiques de l'Animal dont viendra l'année.

Ainsi, chacun des Animaux a su quels Animaux lui étaient compatibles et qu'elles étaient leurs années défavorables et défavorables selon l'élement/agent de l'année de naissance de chacun des 12 Animaux.

Les Douzes Animaux purent ainsi vivre une vie sereine sans souffrances selon le Triangle du Lotus de Bouddha.

Le Rat ou Souris commença il y a 2697 ans avant JC ( Jésus Christ est né dans une Année du Singe), cette ronde d'Animaux.

Jours de fête

Date Nom français Nom chinois Activités 2003 2004 2005
mois 1 jour 1 Fête du printemps (Nouvel An chinois) 春節 chūnjié Réunion familiale et festivités importantes 1 fév 22 jan 9 fév
mois 1 jour 15 Fête des lanternes 元宵節 yuánxiāojié Retraite aux flambeaux, consommation de yuánxiāo 15 fév 5 fév 23 fév
mois 3 jour 10 Qing Ming Jie 清明節 qīngmíngjié Visite et nettoyage des tombes familiales 5 avril    
mois 5 jour 5 Fête des bateaux dragons 端午節 duānwǔjié Courses de bateaux dragons et consommation de zòngzi 4 juin 22 juin 11 juin
mois 7 jour 7 Qi Qiao Jie (jour de la saint Valentin chinoise) 乞巧節 qǐqiǎojié Les jeunes filles font la démonstration de leurs qualités domestiques et prient pour un bon mariage 4 août 22 août 11 août
mois 7 jour 15 Fête des fantômes 中元節 zhōngyuánjié Cérémonies et offrandes aux âmes errantes 12 août 30 août 19 août
mois 8 jour 15 Fête de la mi-automne (Fête de la lune) 中秋節 zhōngqiūjié Réunion familiale et consommation de gâteaux de lune 11 sep 28 sep 18 sep
mois 9 jour 9 Fête du double neuf (Fête des chrysanthèmes) 重陽節 zhòngyángjié Excursion en montagne et visite d'expositions florales 4 oct 22 oct 11 oct

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur vos réseaux sociaux !
google+ facebook twitter twitter plus weibo plus
Suivez nous sur Google+, Facebook (+27 000 fans).
Dernière modification le 13/08/2013