Un haut dirigeant chinois met l'accent sur les expériences du passé et la rénovation dans la lutte anti-corruption

He Guoqiang, un haut dirigeant chinois, a demandé dimanche aux responsables anti-corruption de tout le pays de tirer profit des expériences du passé et de faire appel à la rénovation dans la lutte nationale contre la corruption.

He Guoqiang, un membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois, s'est ainsi exprimé lors d'un séminaire anti-corruption. La réunion avait également pour objectif de permettre aux départements du contrôle de la discipline du pays de célébrer le 90e anniversaire de la fondation du PCC.

"Nous devons tirer profit des expériences précieuses des 90 dernières années, en particulier celles depuis la réforme et l'ouverture du pays, afin de faire progresser la lutte contre la corruption", a souligné He Guoqiang, qui est également chef de la Commission centrale de contrôle de la discipline du PCC.

Il a exhorté les fonctionnaires chargés du contrôle de la discipline à analyser scientifiquement la tendance anti-corruption actuelle et à se rendre compte de la "gravité" du phénomène de la corruption.

Il a également appelé à accorder une attention particulière aux sanctions et à la prévention de la corruption, ainsi qu'à la prise de mesures scientifiques et efficaces pour résoudre les problèmes qui préoccupent le plus la population.

Lors de la réunion, 100 unités et 300 individus ont été honorés pour leurs remarquables réussites dans le contrôle de la discipline.

Commenter avec Facebook