Profil : Xi Jinping (2)

© Chine Nouvelle (Xinhua) - , le 23/12/2012 12:31, modifié le 23/12/2012 14:41

Il a également dirigé un groupe de responsables chargés de l'élaboration du rapport du 17e Comité central du PCC soumis au 18e Congrès national du PCC, et de l'amendement aux Statuts du PCC adopté lors de ce congrès, qui est devenu une ligne directrice importante pour le futur de la Chine.

M. Xi a eu des contacts avec l'armée depuis le début de sa carrière. Après avoir terminé ses études universitaires, il a travaillé au Bureau général de la Commission militaire centrale (CMC) pendant trois ans, un travail qui a renforcé son sentiment d'affection envers l'armée.

Pendant les années suivantes, il a simultanément assumé les fonctions de responsable du Parti pour des sous-régions militaires en plus de ses fonctions au sein du Parti et du gouvernement. Sa familiarité avec les affaires militaires de base et son soutien à l'armée lui ont valu une grande estime.

En 2010, il est devenu vice-président de la CMC, puis a été nommé président de la CMC lors de la première session plénière du 18e Comité central du PCC.

M. Xi est familier avec le travail concernant Hong Kong, Macao et Taiwan. Ses 17 années passées dans la province du Fujian lui ont apporté une connaissance profonde de Taiwan et des entreprises venues de Taiwan. La première chambre de commerce de Taiwan sur la partie continentale chinoise a été ouverte à Xiamen alors qu'il servait au Fujian. Il a résolu de nombreux problèmes pour les compatriotes de Taiwan, et est considéré comme un bon ami par nombre d'entre eux.

En tant que l'un des haut responsables chargé des affaires de Hong Kong et de Macao, M. Xi a contribué à l'élaboration de nombreuses politiques importantes pour la stabilité et la prospérité à long terme des deux régions.

Entre 2008 et 2009, quand les régions de Hong Kong et Macao ont été sérieusement touchées par la crise financière internationale, M. Xi s'y est rendu en visite afin de leur manifester son soutien.

En 2008, M. Xi a pris en charge la direction des préparatifs pour les Jeux Olympiques et Paralympiques 2008 et a joué un rôle clé dans l'organisation par la Chine de cet événement avec beaucoup de caractère et de haut niveau.

L'HOMME DU PEUPLE

M. Xi a exprimé sa profonde affection pour le peuple à de nombreuses occasions, par exemple "pour le peuple, la valeur d'un fonctionnaire dépend de la valeur que ce dernier lui accorde". Son affection pour le peuple prend racine dans son éducation.

Fils de Xi Zhongxun, un héros révolutionnaire communiste et ancien vice-Premier ministre, Xi Jinping n'a pas mené une vie aisée pendant son enfance.

Après 1962, quand son père a été injustement accusé et est tombé en disgrâce, Xi Jinping est passé par des moments difficiles. Pendant la Révolution Culturelle (1966-1976), il a souffert d'humiliation publique, de faim, a fait l'expérience d'une vie de sans-abri, et a même été placé en garde à vue.

A l'âge de 16 ans, il s'est porté volontaire pour vivre dans un petit village dans la province du Shaanxi (nord-ouest) en tant que "jeune instruit".

Cette région, faisant partie du Plateau de Loess, est celle où les révolutionnaires communistes, dont son père, se sont levés pour fonder la Chine Nouvelle.

La vie là-bas était dure pour un garçon des villes. Au début, les puces le harcelaient tellement qu'il ne pouvait pas dormir. Dans la campagne au Shaanxi, il a dû accomplir divers travaux harrassants, dont le transport d'engrais, le trait de charettes de charbon, des travaux agricoles et la construction de réservoirs d'eau

Au fil du temps, les travaux durs sont graduellement devenus plus faciles. M. Xi est devenu un jeune homme capable et dur à la tâche aux yeux des villageois. En gagnant la confiance de ces derniers, Xi Jinping a été élu chef du Parti pour ce village.

Il a dirigé les paysans dans la consolidation de digues le long de rivières pour éviter l'érosion, créé une petite coopérative de forgerons dans le village et fait construire une cuve de méthane, la première dans la province du Shaanxi.

Il a reçu un tricycle à moteur comme récompense en faveur des "jeunes instruits modèles". Cependant, il a échangé ce tricycle pour un motoculteur, un moulin à farine et d'autres instruments agricoles pour les villageois.

Bien que n'étant plus scolarisé, Xi Jinping n'a jamais cessé de lire. Il a acheté une caisse de livres pour les villageois et a souvent lu "des livres épais chacun comme une brique", se rappellent les villageois de Liangjiahe.

Il a noué des liens étroits avec les villageois durant ses sept années dans la province. Après qu'il eut été admis à l'Université Tsinghua en 1975, tous les villageois sont rassemblés pour lui dire adieu et une douzaine de jeunes ont parcouru plus de 30 kilomètres à pieds pour l'accompagner jusqu'au siège du district d'où Xi Jinping a poursuivi son trajet vers Beijing.

Xi Jinping n'a jamais oublié les personnes de ce village du Shaanxi après son départ. Grâce à son aide, les villageois ont eu l'accès à l'électricité, un pont a été construit et une école primaire rénovée. Alors qu'il était chef du Parti pour la ville de Fuzhou, il est retourné dans ce village et a rendu visite aux villageois de porte en porte. Il a donné de l'argent de poche à des villageois âgés, et des cartables, articles de papeterie et réveils-matin aux élèves. Quand un paysan est tombé malade, M. Xi l'a amené au Fujian, à ses propres frais, pour lui assurer un meilleur traitement médical.

Plusieurs années de travail au côté des villageois lui ont permis de bien connaître les régions rurales et les paysans. M. Xi a déclaré que les deux groupes de personnes qui l'avaient le plus soutenu étaient l'ancienne génération de révolutionnaires et les paysans de ce village du Shaanxi où il a vécu.

Il était arrivé dans ce village comme un adolescent un peu perdu et en est reparti comme un homme de 22 ans déterminé à faire des choses pour le peuple.

L'affection qu'il a envers le peuple du commun a influencé de nombreuses décisions critiques prises par M. Xi. Pendant les années 1980, alors que beaucoup de ses contemporains s'engageaient dans le commerce ou se rendaient à l'étranger pour faire des études, Xi Jinping a renoncé à un confortable travail de bureau à Beijing et a décidé de travailler en tant que chef adjoint du Parti dans un petit district de la province du Hebei (nord). Il est devenu plus tard chef du Parti pour la préfecture de Ningde de la province du Fujian (sud-est), qui était alors l'une des régions les plus déshéritées du pays.

Au cours de sa carrière politique, Xi Jinping a collaboré étroitement avec les habitants locaux partout où il a travaillé, consacrant un tiers de son temps aux inspections et voyages d'enquêtes.

A Ningde, il a parfois parcouru des chemins montagneux sur plusieurs jours pour visiter les foyers les plus reculés. Les chemins étaient si cahoteux qu'il devait prendre un moment de repos pour apaiser les douleurs de son dos avant de pouvoir sortir du véhicule. Une fois, il a marché sur un chemin de montagne pendant cinq heures pour atteindre un village nommé Xiadang, qui n'était à l'époque pas desservi par une route. M. Xi a été chaleureusement accueilli par les résidents locaux, qui ont déclaré qu'il était "le responsable du niveau le plus élevé ayant jamais rendu visite à ce village".

Il a également aidé des milliers d'agriculteurs de Ningde à rénover des maisons délabrées et a guidé les pêcheurs pour qu'ils mènnent une meilleure vie sur les terres. 

SUITE

Commenter avec Facebook