Portrait de 108 artistes contemporains chinois

© Chine Nouvelle (Xinhua) - Xinhua, le 01/04/2010 10:50

Qui sont les artistes contemporains chinois ? Quel est leur univers intérieur ?

Dans son exposition "108 artistes chinois", qui sera inaugurée vendredi à Beijing, le photographe français Alexis Mestre présente les 36 premières oeuvres de son projet, qui vise à faire découvrir la vie derrière les tableaux, les coulisses de la scène artistique.

Lors de son voyage en Asie en 2004, ce jeune Français n'imaginait pas que ce qui ne devait être qu'une étape en Chine deviendrait un séjour de six ans. Peu après s'être installé dans un village d'artistes en banlieue est de la capitale chinoise en 2007, Mestre, poussé par l'envie et la curiosité, a posé son regard sur ses voisins : des artistes chinois.

Son projet s'inspire du roman classique chinois, "Au bord de l'eau", l'histoire de 108 héros. Le processus de l'oeuvre de Mestre est à l'image du contenu du roman : un héros présente l'un de ses amis, qui à son tour présente un ami, et ainsi de suite.

Toutes les photographies sont en noir et blanc. Comme pour un portrait, Mestre cherche à donner un effet naturel, au lieu d'une image "choc".

Dans un parc, le sourire doux et simple de Feng Haining contraste avec le visage maquillée d'une jeune chanteuse de rock.

Le peintre Li Feixue, homme de 40 ans, déjeune dans un restaurant où est présenté son tableau, sur lequel figure un chien dont la peau a été enlevée.

Le chanteur ouïgour Aiskar est photographié dans un bar de Beijing en plein concert, destiné à collecter des fonds pour les victimes du séisme en Haïti.

Ces brefs instants dévoilent différentes façades de la scène artistique de la Chine contemporaine.

Pour donner un aspect plus intime aux portraits, Mestre les associe également à une calligraphie de l'artiste afin de donner une double lecture, à la fois visuelle et culturelle. Comme dit le photographe, "les artistes sont dans leur milieu, illustrés par des photographies humanistes, mais aussi par la poésie, les témoignages et la curiosité ".

Pour lui, c'est un travail permettant de "partager leur quotidien, de pénétrer dans des univers différents, de remarquer leur solidarité, leur sensibilité, l'attention qu'ils portent au monde dans lequel ils vivent et leur courage de s'exprimer artistiquement".

Ce qui diffère ces Chinois de leurs confrères européens, c'est ce que leur inspiration vient le plus souvent de la culture chinoise ou d'une réflexion sur la société chinoise. Ils touchent peu les sujets internationaux, a constaté Mestre.

Parmi une quarantaine d'artistes déjà photographiés, âgés de 20 à 50 ans, figurent des personnalités célèbres comme Yip Kam Tim, lauréat de l'Oscar pour la meilleure direction artistique en 2001, mais aussi des artistes au début de leur carrière. Leur passion pour l'art se confronte souvent à leurs troubles financiers. Mais tous se préoccupent de l'avenir des quartiers artistiques, qui disparaissent du jour au lendemain dans la vague de l'urbanisation.

Mestre fait aussi face à des difficultés financières pour soutenir son projet. Beijing n'est pas la Chine. Le photographe français espère voyager dans le pays pour accomplir cette image collective et distincte des artistes chinois.

"Mon ambition est de publier un livre en français, chinois et anglais sous forme d'interview", afin de "faire découvrir les artistes chinois" au public international, a-t-il fait savoir.

Commenter avec Facebook