Découverte en Chine d'un dinosaure au dents venimeuses

© BE - Zoé Lombard, le 13/01/2010 14:19, modifié le 13/01/2010 16:26

sinornithosaurusLe Sinornithosaurus, qui vivait il y a environ 125 millions d'années dans le nord de la Chine, fait partie de ce qu'on appelle communément "les dinosaures à plumes", bien qu'il ne vole pas. Ce dinosaure chinois, déjà décrit en 1999, est à l'origine d'une découverte récente : une analyse des fossiles par une équipe de paléontologues chinois et américains a montré que le Sinornithosaurus utilisait peut-être un venin pour paralyser ses proies comme le font de nombreux reptiles.

L'équipe cherchait initialement à retracer l'origine de la capacité de vol des oiseaux, et a ainsi découvert par hasard ce phénomène de dents venimeuses. Le Professeur Gong Enpu, de l'Université de Shenyang, dans le nord de la Chine, qui dirige l'équipe, a déclaré que cette découverte permet d'apporter des indices sur la façon dont les organismes ont évolué pour produire des substances toxiques.

Gong et ses collègues, notamment le paléontologue Larry Martin, ont conclu que le dinosaure Sinornithosaurus avait des dents exceptionnellement longues et rainurées sur la mâchoire supérieure, similaires aux crocs des serpents et lézards. Ils ont également trouvé une cavité sur la surface latérale de la mâchoire supérieure du dinosaure qui pourrait avoir abrité une glande à venin. Au cours de leurs recherches, la longueur des dents a rendu perplexes Gong et ses collègues, qui estiment que les dents étaient trop longues pour que le dinosaure attrape et avale sa proie. Les paléontologues pensent ainsi que le dinosaure, qui devait probablement se nourrir d'oiseaux, disposait de telles dents pour pénétrer la couche épaisse de plumes de sa proie, percer la peau et laisser le poison entrer dans le sang. Toutefois, faute d'échantillon, il est impossible de savoir si l'éventuel venin était toxique, s'il servait à paralyser les proies ou simplement à en faciliter la digestion.

Sinornithosaurus est considéré comme un proche parent de la famille des oiseaux. Il représente une espèce de dinosaure relativement petit, avec un corps ne dépassant pas un mètre de longueur. Le premier fossile de cette espèce avait été trouvé en 1996, donnant une nouvelle preuve de la théorie selon laquelle les oiseaux ont évolué à partir des dinosaures.

Commenter avec Facebook