SUIVEZ-NOUS :
S'identifier  |  Créer un compte

Le gouverneur de la banque centrale nigériane estime que le yuan devient une monnaie de réserve

© Chine Nouvelle (Xinhua) - Liang Yunfang, le 06/09/2011 16:30

Le Nigéria projette d'investir 5% à 10% de ses réserves en devises étrangères dans la monnaie chinoise, le renminbi ou le yuan, a déclaré mardi le gouverneur de la banque centrale du Nigéria, Lamido Sanusi.

Le Nigéria est en pourparlers avec la Banque populaire de Chine, banque centrale chinoise, afin d'être autorisé à investir ses réserves en devises étrangères sur le marché des obligations interbancaires de la Chine ainsi que sur le marché du yuan offshore à Hong Kong, a révélé Lamido Sanusi.

"Nous continuerons à fournir des efforts et nous sommes près à faire du renminbi l'une des monnaies de réserves en devises étrangères du Nigéria," a indiqué Lamido Sanusi lors d'une conférence de presse à Beijing.

Lamido Sanusi est actuellement en visite à Beijing et devrait rencontrer le gouverneur de la banque centrale chinoise, Zhou Xiaochuan, afin de discuter d'une potentielle coopération en matière de politique monétaire et de taux de change.

Actuellement, les réserves en devises étrangères du gouvernement nigérian sont constituées de trois monnaies -- le dollar, la livre et l'euro.

"Il y a quelques années, nous avons pris une décision stratégique et envisagé d'ajouter le renminbi au panier de réserves," a-t-il précisé.

Les réserves en devises étrangères du Nigéria se chiffrent entre 32 milliards et 36 milliards de dollars, dont 79% sont en dollar, a-t-il ajouté.

Selon Lamido Sanusi, il est inévitable que le yuan devienne une monnaie internationale, car la Chine est la deuxième plus grande économie du monde.

La Chine occupe une grande part du commerce mondial et est un grand exportateur et fabricant, ainsi qu'un grand importateur des marchandises des pays en voie de développement, mais cela ne se reflète pas dans l'utilisation de sa monnaie sur la scène internationale, a-t-il rappelé.

"Un certain nombre de pays sont en train de participer au marché du renminbi en Asie et en Amérique latine, et nous sommes contents d'être le premier pays africain à faire le pas pour joindre ces pays qui reconnaissent l'importance de la Chine pour l'économie mondiale," a fait savoir Lamido Sanusi.

Selon lui, le Nigéria est la deuxième plus grande économie du continent africain. Son produit intérieur brut (PIB) a augmenté à un taux annuel moyen de 7% ces dix dernières années et le pays est doté d'une population de 150 millions d'habitants.

Commenter avec Facebook