Le gouvernement béninois ambitionne une capacité d'énergie électrique d'environ 2000 mégawatts à l'horizon 2020

© Chine Nouvelle (Xinhua) - S Dn, le 29/06/2013 02:00

Le gouvernement béninois envisage de doter le Bénin d'une capacité d'énergie électrique d'environ 2000 mégawatts à l'horizon 2020, en vue de placer le pays sur l'orbite d'une économie émergente, a annoncé vendredi à Cotonou le ministre béninois de l'Energie, des Recherches pétrolières et minières, de l'Eau et du Développement des énergies renouvelables, Barthélémy Kassa.

"Dans le but d'atteindre cet objectif en 2020, l'exécutif béninois a décidé de commencer dès cette année par réduire la dépendance énergétique du pays à travers plusieurs autres projets de production d'énergie qui démarreront incessamment", a-t-il indiqué.

Il s'agit, a-t-il expliqué, de la construction du barrage de Dogo-bis d'une puissance de 128 mégawatts sur le fleuve Ouémé, de l'installation de deux centrales thermiques à Maria Gleta dont l'une de 300 mégawatts et l'autre de 25 mégawatts et enfin la construction du barrage d'Adjarala de 148 mégawatts sur le fleuve Mono en partenariat avec la République togolaise.

"Avec l'ensemble de ces infrastructures, nous atteindrons une capacité de production de plus de 600 mégawatts pour faire face efficacement aux besoins de développement du Bénin", a-t-il précisé.

Durant ces derniers mois, le Bénin est soumis à un service minimum d'énergie électrique. Les coupures intempestives de courant sont redevenues le lot quotidien des Béninois qui ne cessent de maugréer contre la Société béninoise d'énergie électrique (SBEE).

Commenter avec Facebook